L'ABSENCE DES MOTS

Publié le par Marie-Hélène

 

Tel un noyau de brume

Déposé par le ciel

Sur l’angle de ma plume

Caché par la lumière.

 

L’absence de ces mots

Enveloppés de poussière

En vaguelettes d’écume

Se fondent sous ma paupière.

 

Serait-ce le vent d’automne

Qui les a emportées

Les phrases singulières

Que j’aime à dévoiler,

 

Où serait-ce le temps

Qui s’acharne à briser

Tout ce que j’aime écrire

Qui vient de s’envoler.

 

Si par inadvertance

Je pouvais retrouver

Ces souvenirs d’enfance

Qui me faisaient rêver.

 

Serait-ce le printemps

Qui me réveillera

De tout ce long silence

Tenu à bout de bras.

 

Réveille-toi ma plume

Ombre de mes tourments

Sur le passage immonde

D’un vide larmoyant,

 

Je veux la voir filer

Sur une page blanche

Cette plume endiablée

Sur laquelle je m’épanche.

 

Marie-Hélène COPPA

 

 

 

 

 

 

 

 

L'ABSENCE DES MOTS

Publié dans Poèmes

Commenter cet article

Elisa Galam 17/02/2017 13:07

Ton texte est sublime ma chère Marie-Hélène et ta plume nous réserve encore de très belles surprises. Bisous.

Marie-Hélène 17/02/2017 13:09

Merci Elisa pour ce gentil commentaire oui encore beaucoup de poésies qui naissent chaque jour ! Toute mon amitié à toi